Espace de Andrés-Missirlian, Romainmôtier
Romainmôtier : Récitals J. S. Bach

Johann Sebastian Bach (1685-1750) à l’honneur

Article mis en ligne le 2 octobre 2013

L’Espace de Andrés-Missirlian propose en novembre une série de deux concerts centrés sur l’œuvre pour instrument à clavier de Johann Sebastian Bach (1685-1750).

Les Inventions à deux et trois voix BWV 772-801 de Johann Sebastian Bach seront présentées au clavicorde lors du premier concert du 3 novembre, puis au clavecin lors du deuxième concert agendé au 10 novembre, servies par Patrick Montan-Missirlian.

Les inventions forment un ensemble de trente pièces, dont les quinze premières (inventiones) sont écrites à deux voix et les quinze dernières (sinfonie) à trois voix obligées. L’une et l’autre série parcourent chacune les mêmes quinze tonalités majeures et mineures, parmi les plus usitées, selon une progression ascendante : do majeur, do mineur, ré majeur, ré mineur, mi bémol majeur, mi majeur, mi mineur, fa majeur, fa mineur, sol majeur, sol mineur, la majeur, la mineur, si bémol majeur, si mineur.

Johann Sebastian Bach, Sinfonia 5 en mi bémol majeur BWV 791 (extrait), manuscrit autographe, 1723
Staatsbibliothek zu Berlin

La genèse des inventions à deux et trois voix remonte au plus tard à 1720 ; elles figurent dans un petit recueil que J.S. Bach a compilé à l’intention de son fils Wilhelm Friedemann (1710-1784). La version finale de ces chefs-d’œuvre en miniature de l’art contrapuntique date de 1723.

Dans les inventions à deux et trois voix, Bach montre comment élaborer une composition cohérente, à partir d’une seule idée musicale clairement définie et énoncée librement. C’est l’inventio proprement dite, l’un des cinq canons de la rhétorique aristotélicienne.

Ces pièces musicales sont à entendre les 3 et 10 novembre prochains à l’Espace de Andrés-Missirlian.

Entrée libre, réservations dans la limite des places disponibles :
contact@espacedAM.ch. Collecte, prix indicatif : 25 francs.