Musée Rodin, Paris
Paris : Rodin, la lumière de l’antique

Intéressant face-à-face...

Article mis en ligne le 20 novembre 2013
dernière modification le 17 février 2014

par Viviane Vuilleumier

Sachant que l’antique était une source d’inspiration importante pour Rodin, l’exposition proposée par le musée Rodin offre un dialogue passionnant entre, d’une part, les antiques provenant de la collection de l’artiste et ceux issus de prêts extérieurs et, d’autre part, les propres créations du sculpteur.

Dès ses années de formation, et jusqu’à sa mort en 1917, Rodin a éprouvé un très fort intérêt - une passion ? - pour l’antiquité gréco-romaine. Le visiteur peut ainsi admirer une sélection de 45 sculptures, 17 dessins et une peinture réalisés par l’artiste, mis en regard avec 12 grands modèles antiques qu’il a admirés - ainsi, par exemple, de la « Vénus de Milo » ou du « Diadumène » - et qui entrent en résonance avec son œuvre.

Pour élaborer ce face-à-face original, le musée Rodin a sorti de ses réserves, pour la première fois, 89 œuvres de sa collection d’antiques grecs, étrusques et romains, vases et figurines en terre cuite, statues en bronze et en marbre, qui ont été restaurées à cette occasion.

Rodin, dès les années 1890-1900, s’appropria totalement la leçon de l’antique, en dépassant la question de l’influence. La trace de l’antique, celle de la « Vénus de Milo », en particulier, presque invisible, réapparaissait alors dans ses œuvres tardives, comme la « Méditation » ou le « Monument à Whistler », exemples de son travail sur la figure partielle.

Du 19 novembre 2013 au 16 février 2014

En liaison avec l’exposition Rodin, la lumière de l’antique, des lectures théâtrales sont organisées au musée Rodin. Réservations obligatoires.

- Mercredi 8 janvier à 19h : De l’Antique à Rodin avec les comédiens Denis Podalydès et Charles Gonzalès.
A travers les écrits d’Aristophane, Sophocle, Platon ou Euripide, de la comédie à la tragédie, de la poésie à la prose, de la narration aux dialogues, l’art de la sculpture s’est sans cesse inspiré des récits les plus légendaires : de l’Antiquité à Rodin et du Maître à nos jours.

- Mercredi 5 février à 19h : De l’Antique à Rodin avec les comédiens Bruno Putzulu et Charles Gonzalès.
Lorsque les sculptures descendent enfin de leur fameux piédestal pour nous livrer un florilège inattendu de réflexions, de méditations et de textes mis en chair et en voix pour entendre la nuance des genres, le contraste des époques et les variations, entre ombres et lumières.