Musée des Beaux-Arts, Berne
Berne : « Le sexe faible »

Nouvelles images de l’homme dans l’art

Article mis en ligne le 16 décembre 2013
dernière modification le 2 février 2014

L’exposition présentée par le Musée des Beaux-Arts de Berne sous le titre « Le sexe faible – Nouvelles images de l’homme dans l’art » se veut thématique ; son souhait est de contribuer au débat - présent de manière diffuse aussi bien dans le monde économique que dans la culture populaire - sur l’image que les hommes se font d’eux-mêmes aujourd’hui. Elle se propose de rendre compte des changements qui ont affecté l’image que les hommes se font d’eux-mêmes et la représentation de la masculinité dans l’art depuis les années 1960.

Les œuvres d’une quarantaine d’artistes permettront d’examiner comment les stéréotypes masculins et la masculinité sont mis en scène et remis en question de façon critique dans l’art contemporain. Qu’est-ce finalement qu’un homme ? Comment les hommes se définissent-ils et se représentent-ils dans l’art depuis le mouvement des femmes ? Quelle image y donnent-ils d’eux-mêmes ?

Si les artistes femmes sont aujourd’hui encore volontiers renvoyées à leur catégorie « sexuelle », les artistes hommes connaissent une situation inédite et après que l’art féministe s’est lui aussi peu à peu implanté dans les grandes institutions, le temps est venu d’examiner de plus près la production artistique de et sur les hommes. Car la Révolution sexuelle et le Mouvement des femmes et des homosexuels n’ont pas limité leurs effets à leur propre sphère d’intervention. Ils ont entraîné dans leur sillage une modification du stéréotype masculin et de la représentation de la masculinité.

Ainsi l’exposition s’intéresse, à travers 45 installations et séries d’œuvres, dont certaines de grande envergure, à la façon dont les artistes contemporaines et contemporains des sociétés occidentales développent depuis les années 1960 de nouvelles conceptions de la masculinité et torpillent les stéréotypes. En se saisissant d’un champ thématique peu abordé jusqu’à aujourd’hui dans le domaine muséal - l’homme blanc hétérosexuel « normal », qui était jusqu’alors considéré comme l’archétype de référence de l’humain, est entré en crise récemment -, le Musée des Beaux-Arts s’attache à mettre en lumière l’ampleur de cette crise et ses répercussions telles que l’art les reflète et les éclaire.

Jusqu’au 2 février 2014