Fondation Gianadda, Martigny
Martigny : La Beauté du corps

La Beauté du corps dans l’Antiquité grecque

Article mis en ligne le 28 février 2014
dernière modification le 11 juin 2014

par Viviane Vuilleumier

La Fondation Gianadda collabore avec le British Museum pour présenter une exposition centrée sur l’Antiquité gréco-romaine. Une manière de rappeler le passé gallo-romain de Martigny, et surtout de célébrer la beauté du corps.

Dix thèmes seront à l’honneur et permettront au visiteur de se documenter sur la beauté des corps féminins et masculins, le sport, la naissance, le mariage et la mort, l’amour et le désir, des thèmes richement documentés par des pièces archéologiques.

Dans une salle de la Fondation, il sera possible de contempler les deux magnifiques statues découvertes à Martigny le 6 juillet 2011, dans le quartier des Morasses. C’est au pied d’un mur que sont mis au jour deux torses masculins en marbre, d’époque romaine, alignés sur le dos, et placés là intentionnellement, vers la fin de la période romaine, après avoir été mutilés. Provenant du bassin méditerranéen oriental, ces statues devaient orner une salle d’un complexe thermal.

Selon François Wiblé, archéologue cantonal, ces sculptures font partie des plus belles trouvailles archéologiques jamais effectuées en Suisse. A ces deux pièces exceptionnelles s’ajoute une statuette de marbre de Vénus, réplique de l’Aphrodite de Cnide de Praxitèle, également trouvée à Martigny.

A voir du 21 février au 9 juin 2014