Espace de Andrés-Missirlian, Romainmôtier
Romainmôtier : Rudy Decelière

Installation sonore

Article mis en ligne le 10 mai 2015
dernière modification le 31 août 2015

Intitulée « Ils peuvent peser par tonnes cette matière neutre », et constituée de fils de cuivre mis sous tension électrique, tombant du plafond et embobinés sur des morceaux de pain sec et de charbon suspendus au ras d’un sol gris quadrillé d’aimants : telle est l’installation sonore que Rudy Decelière présente à Romainmôtier.

Pain et charbon, si légers en poids, si lourds en esprit, animés d’une tension électrique, s’attirent et se repoussent par la force électromagnétique, se frottent, s’entrechoquent parfois, par hasard, et produisent des bruits imperceptibles dans une acoustique cristalline. Silences de vie, silences vibrants des natures mortes, pain et charbon dansants. Poésie et mémoire. Mémoire du pain, mémoire du charbon. Le titre de l’installation cite Robert Antelme dans L’espèce humaine où l’écrivain témoigne de son vécu en camp de concentration.

Du 9 mai au 30 août 2015