Institut du Monde Arabe
Paris : « Osiris. Mystères engloutis d’Égypte »

Prolongation exceptionnelle jusqu’au 6 mars 2016

Article mis en ligne le 8 septembre 2015
dernière modification le 7 mars 2016

L’Institut du Monde arabe nous invite à découvrir dès le mois de septembre une importante série d’objets liés à la « légende d’Osiris », la plupart retrouvés lors de fouilles sous-marines, nous offrant l’occasion de mieux comprendre l’un des mythes fondateurs de la civilisation égyptienne.

Osiris. Le plus humain des dieux égyptiens. Immobile et emmailloté dans ses bandelettes de momie, le dieu se distinguait de ces êtres surnaturels, puissances élémentaires mi-hommes mi-animaux quelque peu extravagantes du panthéon de l’Égypte pharaonique. La légende racontait qu’il fut engendré par le Ciel (la déesse Nout) et la Terre (le dieu Geb) et hérita de la royauté terrestre. Il enseigna aux hommes l’agriculture, leur donna des lois, leur apprit à adorer les dieux, leur apporta la civilisation.

Exposition événement de la rentrée, « Osiris, mystères engloutis d’Égypte » dévoilera 250 objets retrouvés lors de fouilles sous-marines, dont les découvertes récentes de ces 7 dernières années menées par Franck Goddio. Viendront s’y ajouter une quarantaine d’œuvres provenant des musées du Caire et d’Alexandrie dont certaines sortiront d’Égypte pour la première fois.

Ces découvertes, à la signification historique hors du commun, permettront d’illustrer la « légende d’Osiris », l’un des mythes fondateurs de la civilisation égyptienne. La célébration des « Mystères d’Osiris », grande cérémonie de l’Égypte antique commémorait, perpétuait et renouvelait annuellement cette légende divine.

Trois séquences composent le parcours. La première séquence met en exergue le mythe et ses protagonistes. La deuxième, la plus importante, est celle consacrée au rite. Enfin, dans la troisième et dernière séquence, on reviendra sur le mythe, sa postérité et la diversité de ses représentations.

Du 8 septembre 20154 au 31 janvier 2016 / Prolongation exceptionnelle jusqu’au 6 mars