Musée Marmottan Monet, Paris
Paris : Villa Flora

Les temps enchantés

Article mis en ligne le 2 décembre 2015
dernière modification le 7 février 2016

Le Musée Marmottan Monet rend hommage aux chefs-d’œuvre de la collection Arthur et Hedy Hahnloser, en présentant dans ses salles les pièces maîtresses de celle-ci, réalisées par des artistes qui ont nom Manet, Renoir, Cézanne ou Van Gogh...

Installé à Winterthur, non loin de Zurich, c’est entre 1906 et 1936 que ce couple suisse constitue une collection unique en son genre pour orner sa demeure, la Villa Flora. Ce remarquable ensemble est présenté pour la première fois en France. Une magnifique occasion pour admirer près de 80 chefs-d’œuvre par Bonnard, Cézanne, Manet, Manguin, Matisse, Marquet, Renoir ou encore Vallotton, Vuillard et Van Gogh.

Une vie pour l’art, une vie avec les artistes. Tel fut le parcours du couple formé par Hedy Bühler et l’ophtalmologiste Arthur Hahnloser. Fidèle à la maxime d’Hedy « vivre selon notre temps », le couple suisse se tourne vers la création de son époque et réunit entre 1905 et 1936 les œuvres de nabis et de fauves. Sur le conseil de ces peintres, il acquiert d’importantes peintures par Édouard Manet, Pierre-Auguste Renoir, Paul Cézanne, Vincent Van Gogh ou Odilon Redon. Artistes et amateurs se lient vite d’amitié et se retrouvent régulièrement dans la résidence d’Arthur et Hedy à Winterthur, la Villa Flora. La maison du couple devient un lieu de rencontre, d’échanges et de création, un repère d’artistes.

Les portraits des Hahnloser ou les œuvres peintes à la Flora, qui témoignent de ce bonheur de vivre, forment le cœur de la collection familiale. En trente ans, les murs de la maison sont envahis de peintures. Chaque pièce, jusqu’à la salle d’eau où les toiles s’accumulent, accueille son lot d’œuvres d’art. La Villa Flora devient ainsi l’écrin d’un ensemble de chefs-d’œuvre dignes d’un musée.

Le parcours de l’exposition offre une réunion de rares chefs-d’œuvre tels que La blanche et la noire (1913) et Le chapeau violet (1907) de Vallotton, Effet de glace (1909) et L’Embarcadère de Cannes (1934) de Bonnard, Le semeur (1888) de Van Gogh, Amazone (1883) de Manet, Portrait de l’artiste (1877-1878) de Cézanne, Nice, cahier noir (1918) de Matisse, La partie de dames à Amfréville (1906) de Vuillard et Les anémones (1912) de Redon. Organisé en sections monographiques, il retrace les rapports qui unirent les principaux artistes du tournant du XXe siècle à Arthur et Hedy Hahnloser. L’exposition raconte l’histoire unique d’un des couples les plus engagés et passionnés du début du siècle.

Jusqu’au 7 février 2016