Palladio Museum, Vicenza
Vicenza : Thomas Jefferson et Palladio

Comment construire un monde nouveau

Article mis en ligne le 7 décembre 2015
dernière modification le 28 mars 2016

L’exposition “Thomas Jefferson et Palladio. Comment construire un monde nouveau” proposée par le musée Palladio est la première de ce genre en Europe. Elle vous transportera dans le monde de Jefferson, et vous permettra de découvrir ses collections d’art, ses projets architecturaux, ses rêves mais aussi ses contradictions : le tout à travers dessins, sculptures, livres précieux, modèles d’architecture...

L’exposition comprend 36 photographies de Filippo Romano, fruit d’une campagne photographique réalisée tout exprès en Virginie au printemps 2014. Sont en outre présentées trois ébauches originales d’Antonio Canova pour la statue de George Washington, commissionnée par Thomas Jefferson lui-même.

C’est la première fois qu’une exposition d’architecture est en fait une exposition sur un homme, un homme convaincu que l’architecture peut améliorer le monde autour de soi. Thomas Jefferson commença par étudier l’architecture dans les livres, avant de faire un long séjour en Europe comme ambassadeur des États-Unis à Paris. Il construisit deux villas pour lui-même et beaucoup d’autres pour ses amis. Avec le projet qu’il édifia pour le Capitole de la ville de Richmond, il établit les formes des bâtiments du pouvoir civil américain.

Durant ses dernières années de vie, avec le siège de l’université de la Virginie, il créa le prototype du “campus” universitaire : une architecture ouverte, avec les salles en pavillons isolés situés, avec les résidences des étudiants, sur un pré vert, couronné par la bibliothèque monumentale en forme de Panthéon. Une idée de communauté ainsi qu’une vision du terrain de culture sur lequel construire les nouveaux États-Unis d’Amérique.

Ajoutons encore que, pour rendre la visite plus passionnante, il est possible de télécharger gratuitement sur son smartphone le récit des curateurs, ce qui permettra au visiteur de se déplacer dans les salles accompagné par les mots de ceux-ci.

Jusqu’au 28 mars 2016