Genève : Festival Tout Écran 2007

Aperçu des festivités liées à l’édition 2007.

Article mis en ligne le octobre 2007
dernière modification le 31 décembre 2011

par François ZANETTA

La 13ème édition de Cinéma Tout Ecran (du 29 octobre au 4 novembre 2007), se tiendra comme chaque année à la maison des arts du Grütli. Une édition qui s’annonce pleine de rencontres avec des images venues de tous les écrans.

La décision radicale de l’Office Fédéral de la Culture de ne plus donner d’aides financières à la manifestation pour l’édition 2008 a pu faire l’effet d’une douche froide, mais l’équipe de Léo Kaneman semble soudée et prête à s’engager plus que jamais dans cette passionnante recherche de formes et d’assumer totalement sa direction artistique.

Michael Mann

Regards appuyés cette année sur les nouvelles technologies. Selon le principe (qui a pu perturber les responsables culturels de Berne, et Nicolas Bideau en tête) de faire cohabiter intimement des images de télévision avec celles venues directement du cinéma, la cuvée 2007 va présenter un échantillon des séries à venir et entre autres un hommage à Michael Mann, un des cinéastes les plus doués de sa génération. Voilà un artiste tout trouvé pour le festival genevois ! Producteur de télévision, il crée la série Miami Vice (il tournera d’ailleurs lui-même quelques épisodes), et écrit bon nombre de projets que la télévision adoptera, souvent avec succès. Mann propose depuis plus de dix ans des films d’une audace formelle éblouissante (de Heat à Miami Vice justement). Le festival proposera donc un épisode de la série Miami Vice tourné par le cinéaste, et des épisodes d’autres séries, dont il sert le rythme par son écriture efficace. Le CAC prolongera d’ailleurs l’hommage en projetant ses six derniers films jusqu’à la fin novembre.

Tout Ecran ne se distingue pas seulement à travers l’hommage mais reste au vif du sujet. La compétition varie entre films de télévision et films de cinéma. On retient ici celui de Christophe Lamotte, produit par Arte, sur la vie de jeunes en réinsertion, Ravages. Dans la veine du cinéma d’Abdellatif Kechiche (L’esquive), le film capte les affres d’une jeune fille en quête de repères ! La pluie des prunes, autre film français avec Gilbert Melki, réalisé par Frédérich Fisbach, méritera notre attention. D’autres films inédits turques, anglais (Mark of Cain), japonais (Cain’s Descendant) et allemands (The Unpolished) sont à découvrir.

Ne pas manquer la compétition des séries, avec en première internationale, Bionic Woman (NBC International) et Love you to Death, une série américaine avec John Waters. Il faut mentionner également Burn Notice (Fox), qui met en scène un espion au chômage… Anti-héros par excellence, ce personnage mène sa vie entre enquête en marge et vie privée fragile. Drôle et grinçant, la série vaut le détour ! Ainsi que Damagers (Sony) avec Glenn Glose, dans le milieu impitoyable des avocats. D’autres séries avec comme fil conducteur l’idée du mystère, du fantastique et du supra-naturel. A l’heure où sort enfin en DVD, la série Twin Peaks de David Lynch, on peut se demander et réfléchir à la brèche que le cinéaste américain a ouvert avec cette série. Un colloque sera justement organisé autour de cette question et sur les résonances que la série de télévision pourrait avoir sur un film et vice-versa. (Le samedi 3 novembre : Les séries, Nouvel Eldorado de la création audiovisuelle ?)

Tout Ecran lance un concours ouvert à tous sur le site « cinematoutmobile.ch ». Filmez grâce à votre téléphone mobile un court film de deux minutes maximum, téléchargez-le sur le site et vous serez peut-être sélectionné par le festival. Votre film sera projeté, s’il fait partie des 15 films plébiscités, au Rialto Cornavin ! Tout un programme à découvrir d’urgence !

François Zanetta