La Chaux-de-Fonds et Genève
En tournée : « Sils - Kaboul »

Reprise

Article mis en ligne le 10 janvier 2017

« Sils - Kaboul », inspiré par les écrits d’Ella Maillart et Annemarie Schwarzenbach, a été créé en 2015 au Théâtre Populaire romand dans la mise en scène d’Anne Bisang.

Annemarie Schwarzenbach, l’anticonformiste dressée contre les compromissions de son milieu, s’inscrit dans une époque et une constellation de personnages qu’Anne Bisang sonde depuis longtemps déjà. D’abord en 1997, quand elle passe commande d’un texte à Hélène Bezençon qui narre sa relation avec Klaus et Erika Mann dans Annemarie Schwarzenbach ou le mal du pays. Ensuite, en 2006, lorsqu’elle demande à Mathieu Bertholet une adaptation de Mephisto de Klaus Mann. Maintenant, avec Sils-Kaboul, elle éclaire son amitié avec Ella Maillart.

« Sils - Kaboul »
© Hélène Tobler

Sils - Kaboul
Eté 1939. L’Europe est aux portes de l’enfer. A bord d’une Ford qui roule à travers l’Occident en direction de Kaboul, deux femmes : Ella Maillart et Annemarie Schwarzenbach. La première est une voyageuse célèbre, ancienne sportive d’élite. La deuxième, journaliste, est le cygne noir de sa famille, de riches industriels suisses qui ne cachent pas leur admiration pour Hitler. Silhouette androgyne, visage d’ange, beauté aimante. Elle rêve d’ailleurs, vit pour écrire, se dilue dans ses passions et la morphine.
Les deux compagnes fuient le continent aux prises avec le nazisme. Pour l’une, l’expédition est aussi l’occasion de s’éloigner de son milieu. Pour l’autre, elle prend une dimension ethnographique, doublée du désir de sauver sa jeune amie.
De ce périple, chacune fait un livre. Deux manières d’envisager la vie, nourries par des thèmes fondamentaux : les migrations et l’exploitation des peuples, la place des femmes. A l’heure où l’Orient et l’Occident se heurtent, ces voix vibrantes d’intelligence et de liberté portent un souffle urgent à relayer. Aussi Anne Bisang, après avoir créé Sils-Kaboul en 2015, nous guide-t-elle à nouveau dans cette odyssée édifiante.

Sur scène, Joëlle Fontannaz est Ella Maillart, alors qu’Annemarie Schwarzenbach est interprétée par Camille Mermet,

Les 3 et 4 février 2017
TPR — Centre neuchâtelois des arts vivants
La Chaux-de-Fonds, www.tpr.ch

Du 7 au 12 février 2017
Théâtre du Galpon Genève, www.galpon.ch