Rendez-vous musicaux SM 198
Article mis en ligne le octobre 2007
dernière modification le 23 octobre 2007

par François LESUEUR

Un mois après la rentrée – et avec elle son cortège de spectacles, de concerts et de récitals – octobre s’annonce riche en événements et en curiosités.

L’Opéra National affiche deux reprises, la première très ancienne, concerne la Tosca de Puccini mise en scène à l’origine par Werner Schröter, présentée à la Bastille du 24 octobre au 20 novembre et défendue par une double distribution où l’on retrouvera Sylvie Valayre et où l’on découvrira Catherine Nagelstad dans le rôle-titre, toutes deux entourées par Vladimir Galouzine et Marcus Haddock, Franck Ferrari et Samuel Ramey, sous la direction de Nicola Luisotti. Le Palais Garnier présentera quelques semaines après sa création, cette sinistre Traviata imaginée par Christoph Marthaler, avec Christine Schäfer, ridiculisée – mais courageuse – en improbable môme Piaf (elle partagera le rôle avec Natalya Kovalova) et José van Dam, tandis que Stefano Secco succédera à Jonas Kaufmann et Daniel Oren à Sylvain Cambreling (du 15 octobre au 11 novembre).

La Traviata, avec Christine Schäfer (Violetta Valéry). Crédit : Ruth Walz / Opéra national de Paris

Le Théâtre du Châtelet se met aux couleurs africaines du 25 au 27 octobre avec Bintou Wéré, opéra du Sahel, œuvre en deux actes du compositeur Zé Manel Fortes, sur un livret de Koulsy Lamko. Dirigée par Wasis Diop à la tête d’un ensemble de musiciens africains sur instruments traditionnels, l’œuvre sera chantée par Djénéba Koné, Ibrahim Loucard, Kémoko Condé et Yves Thiam. Le 21, Sandrine Piau et Les Paladins conduits par Jérôme Corréas donneront un concert Mozart, Grétry et Haydn.
Activité lyrique réduite au Théâtre des Champs-Elysées qui n’offrira au public qu’un concert le 10, mais une rareté signée Vivaldi : Motezuma, opéra en 3 actes composé en 1733. Alan Curtis dirigera cette œuvre avec Il Complesso Barocco et les artistes suivants : Vito Priante (rôle-titre), Marijana Mijanovic (Mitrena), Ann Hallenberg (Ramiro), Inga Kala (Asprano), Anna Bonitatibus (Fernando), Karina Gauvin (Teutile).

Nombreux rendez-vous annoncés Salle Pleyel qui accueillera le 6, le baryton Dmitri Hvorostovsky pour un programme de chants russes liturgiques et traditionnels avec le Chœur et l’Orchestre de chambre de Moscou dirigé par Constantin Orbelian. Le ténor Juan-Diego Florez donnera un récital accompagné par le pianiste Vincenzo Scalera le 8, dans le cadre du cycle « Grandes Voix » (Rossini, Donizetti et Bellini). Le 12, la mezzo Béatrice Uria-Monzon interprétera Berlioz avec le Philharmonique de Radio France et Maestro Chung qui donnera en complément la 3ème symphonie de Beethoven. Le National de France placé sous la direction de Yoel Levi proposera le 16 un concert où se croiseront Mendelssohn, Bellini, Verdi, Berlioz, Gounod et Tchaïkovski chanté par Amel Brahim-Djelloul et Sébastien Guèze.
Paul Mc Cresh conduira le 19 La Missa solemnis de Beethoven avec les Gabrieli Consort and Players et la soprano Miah Persson, la mezzo Christiane Stotjin, le ténor Werner Güra et la basse Neal Davies. Jennifer Larmore accompagnée par David Stern du haut de l’Orchestre de chambre de Bâle donnera le 21 une soirée consacrée à Rossini, Vivaldi et Mendelssohn. A noter également la présence le 25 de la chanteuse Rokia Traoré et le 26 d’Henri Salvador pour ses adieux.

Du côté de la Cité de la Musique, signalons le 13 octobre La Patience de Socrate de Georg Philipp Telemann dirigée par René Jacobs avec l’Akademie für alte Musik et les solistes Marcos Fink, Donat Havar, Sunhae Im et Inga Kalna, concert suivi le 14 par un programme de Cantates comiques de Telemann, Philippe Courbois Pierre de la Garde et Nicolas Racot de Grandval chanté par Dominique Visse avec Le Café Zimmermann. Des cantates de Bach seront données le 14 par le Cantus Köln et Konrad Junghänel. Le 20, René Jacobs et le Concerto Vocale interpréteront Maddalena ai piedi di Cristo, oratorio d’Antonio Caldara, avec Maria-Cristina Kiehr, Marie-Claude Chappuis et Lawrence Zazzo, Jacobs toujours assurant des master class le 21 et 22 octobre autour de déclamation dans le chant.

Vu et entendu : Felicity Lott a fait chavirer les coeurs, avec son nouveau récital sur l’eau et dans une péniche, un des rendez-vous phare des 4èmes Journées romantiques du Vaisseau fantôme, accompagnée par le directeur artistique de la manifestation : Maciej Pikulski(12 septembre).

François Lesueur