Musée de l’Élysée, Lausanne
Lausanne : Gus Van Sant

Hommage

Article mis en ligne le 24 octobre 2017

Le Musée de l’Elysée, La Cinémathèque suisse, La Cinémathèque française et le Museo Nazionale del Cinema (Turin), organisent conjointement une exposition et une rétrospective de films autour de l’œuvre de Gus Van Sant.

Les films de la rétrospective seront montrés à Lausanne et dans plusieurs villes suisses, dans les salles partenaires de la Cinémathèque suisse. L’exposition au Musée de l’Elysée se tiendra dès cet automne à Lausanne.

Le médium photographique a toujours eu une place importante dans l’œuvre de l’artiste américain : ce dernier cite ainsi régulièrement le photographe William Eggleston, pionnier de la photographie couleur dans les États-Unis des années 1970, comme l’une de ses principales sources d’inspiration. Son film Elephant (2003), qui s’inscrit à la jointure entre fiction et documentaire, expose d’entrée de jeu cette rencontre entre photographie et cinéma.

Gus Van Sant « Bad Geo and Boy » de la série “Cut-Up“ 2010
© Gus Van Sant

Ce dialogue intervient dans la narration elle-même, volontairement non linéaire, et à travers le personnage d’Elias, jeune photographe qu’on suit dans toutes les étapes de son travail, de la prise de vue au développement en chambre noire ; mais également par l’originalité même de la réalisation : l’habileté de Van Sant à la mise en scène, son cadrage non conventionnel – on retiendra notamment l’usage d’un long plan-séquence à la vue subjective – témoignent de l’approche résolument photographique du cinéaste. Plus généralement, les films de Van Sant proposent d’une manière quasi systématique une expérience cinématographique singulière, du fait notamment de l’enchevêtrement d’images issues de la photographie, de la télévision, de la vidéo, du super-8 et des jeux vidéo. Artiste multidisciplinaire et touche-à-tout de grande créativité, Van Sant est également peintre, romancier, poète et musicien. Il a réalisé des clips (David Bowie, Elton John, Tracy Chapman, etc.) et a produit notamment Kids (1995), film d’un autre photographe cinéaste, Larry Clark.

Du 25 octobre 2017 au 7 janvier 2018

Regards sur la Suisse
En parallèle à cette exposition, le Musée de l’Elysée présente une exposition intitulée Étrangement familier. Regards sur la Suisse. Initié par Suisse Tourisme, qui célèbre son 100e anniversaire en 2017, ce projet hors du commun a pour but de poser un nouveau regard sur la richesse de la photographie de notre pays.
Sous la direction de la Fondation Suisse pour la Photographie (Winterthour) et du Musée de l’Élysée (Lausanne), cinq photographes de renommée internationale ont été invités à questionner l’image de la Suisse en tant qu’observateurs indépendants, subjectifs et sensibles, libres de tout mandat publicitaire.