Musée des Beaux-Arts, Bordeaux
Bordeaux : Philippe Mohlitz

Pilleur de rêves

Article mis en ligne le 20 janvier 2018
dernière modification le 30 mai 2018

S’associant pour la deuxième année consécutive à la Fête nationale de l’estampe (26 mai 2018), le musée des Beaux-Arts de Bordeaux nous offre une immersion en noir et blanc dans l’espace très personnel de Mohlitz.

Philippe Mohlitz a choisi Bordeaux pour résider et réaliser son œuvre. Né en 1941, élève de Jean Delpech (Grand Prix de Rome de gravure en 1948), Mohlitz est aujourd’hui reconnu comme un maître de la gravure au burin. Son inspiration visionnaire et fantasmagorique en fait un héritier de Rodolphe Bresdin. Après plus de quarante ans de création, une part de mystère demeure toujours autour de son œuvre.

L’exposition est composée de gravures appartenant essentiellement aux collections du musée, dont un ensemble important de plus de quarante estampes récemment données par l’artiste, œuvres précises et riches de détails, comme autant de fenêtres ouvertes sur des univers tantôt grivois et cyniques, tantôt apocalyptiques et fantastiques. L’invitation à plonger et se perdre dans les mondes étranges et imaginaires de l’artiste est complétée par la présentation d’un ensemble de sculptures en bronze et en argent et des dessins à la plume et encre, tout autant élaborés que ses gravures.

Ce cheminement dans les univers de Philippe Mohlitz est réparti en quatre sections, regroupant chacune un ensemble d’estampes, à observer longuement pour tenter d’en pénétrer l’histoire au-delà de l’histoire plus ou moins cachée :

. Percées célestes et souterraines
. Luxuriantes natures
. Paysages fantastiques
. Étranges machines

Du 16 février au 28 mai 2018