Centro San Gaetano, Padoue
Padoue : Van Gogh

« Les couleurs de la vie »

Article mis en ligne le 7 octobre 2020
dernière modification le 26 août 2020

L’exposition « Van Gogh. Les couleurs de la vie » proposée par le Centre San Gaetano n’est pas seulement un défilé de peintures et de dessins, qui dans de nombreux cas sont des chefs-d’œuvre bien connus. C’est plutôt un voyage surprenant ayant pour but de faire connaître, étape par étape, quelques parcelles de la vie et de l’œuvre de Van Gogh qui n’ont pas été abordées jusqu’à présent.

Vincent Van Gogh, « Automne, passage au crépuscule », 1885
huile sur toile appliquée sur planche, 53.3 x 92.6 cm. Central Museum, Utrecht

C’est la volonté du conservateur de reconstruire l’ensemble du chemin, y compris ce qui n’est généralement pas compris ou a été peu ou pas étudié du tout. Van Gogh lui-même racontera son histoire dans l’exposition, à travers ses lettres, qui sont le fil conducteur d’un volume puissant de plus de 600 pages que Marco Goldin, créateur et commissaire de l’exposition, a écrit pour Le Navire de Thésée. Livre à paraître en parallèle avec l’ouverture de l’exposition et intitulé « La vie de Van Gogh. À travers les lettres ».

L’idée est de retracer l’ensemble du chemin de l’artiste, en se concentrant sur les principaux points de ce voyage. Les lieux qui l’ont vu devenir le peintre que nous connaissons tous, grâce à ces mêmes lieux, la fascination qu’ils ont exercée sur lui, leur histoire qui a été gravée dans son histoire. Précisément, sera analysée la relation entre l’extérieur de la nature, et parfois des villes, et l’intérieur de l’homme et du peintre. Comprendre pourquoi l’évolution de l’artiste a été si rapide et pourquoi elle était nécessaire et induite par ses séjours dans certains endroits, d’abord en Belgique et en Hollande, puis en France.

Vincent Van Gogh, « Portrait d’Armand Roulin », détail, 1888
huile sur toile, 65 x 54.1 cm. Folkwang Museum, Essen, transfert du musée Folkwang Hagen, en 1922 © Jean Nober, Museum Folkwang

Les 78 peintures et dessins de Van Gogh exceptionnellement rassemblés au San Gaetano représenteront précisément ce chemin, dans une sorte d’itinéraire qui tiendra ensemble la nécessité de voir le physique et celui du naufrage intérieur.

Grâce avant tout, mais pas seulement, à la collaboration fondamentale du musée Kroller-Muller et du musée Van Gogh, l’exposition pourra proposer des chefs-d’œuvre de chacune des périodes de la vie de Van Gogh, de la Hollande à la France, entre Paris, La Provence et Auvers-sur-Oise. Des tableaux célèbres tels que l’Autoportrait au chapeau de feutre, Le Semeur, les différents champs de blé, Le Facteur Roulin, M. Ginoux, L’Arlesiana, les différents paysages autour de l’asile de Saint-Rémy et bien d’autres.

Mais la grande exposition de Padoue ne se limite pas à l’incroyable corpus de 78 œuvres de Van Gogh. Ces œuvres seront rejointes par une sélection d’une quinzaine de chefs-d’œuvre d’autres artistes, à commencer évidemment par Millet, en passant par Gauguin, Seurat, Signac, Hiroshige, spécifiquement lié à lui. Ou comme dans le cas des trois grandes et belles toiles de Francis Bacon au début du voyage, pour indiquer comment la figure de Van Gogh lui-même a également agi sur les grands du XXe siècle.

Du 10 octobre 2020 au 11 avril 2021