Opéra de Lausanne
Lausanne : BBL - « À la rencontre de Pierre Henry »

Saison

Article mis en ligne le 1er septembre 2021
dernière modification le 18 septembre 2021

Pour leur retour à l’Opéra, Gil Roman et ses danseuses et danseurs du Béjart Ballet Lausanne vous convient à une rencontre fascinante...

« Symphonie pour un homme seul »
© bbl - François Paolini

La collaboration artistique, l’amitié sincère et profonde entre Maurice Béjart et Pierre Henry, l’inventeur de la musique concrète avec son complice Pierre Schaeffer, ont marqué l’Histoire. On songe évidemment à Symphonie pour un homme seul, l’œuvre fondatrice du style béjartien, proposée par le BBL en clôture de ce nouveau programme.

En ouverture de soirée, le BBL cherche sa résonance en s’appuyant sur la structure dramatique du ballet Variations pour une porte et un soupir créé à Bruxelles en 1965 sur la musique de Pierre Henry, et offre la chorégraphie Improvisations.
Recherche toujours mais sur la forme avec la deuxième pièce au programme de la soirée. En 1970, pour le lancement de la saison de la Brooklyn Academy à New York, Maurice Béjart fait sensation en présentant La porte : un solo sur pointe réglé pour Maïna Gielgud sur la musique de quatre des Variations pour une porte et un soupir. Ici, Gil Roman questionne l’identité en confiant, pour la première fois, le rôle à un danseur.

Retour à l’origine en clôture de programme avec Symphonie pour un homme seul, seize ans après sa dernière représentation au Théâtre Métropole à Lausanne. Créé à Paris devant un public clairsemé le 26 juillet 1955, ce ballet révèle alors un chorégraphe dont la personnalité singulière, le talent, va révolutionner l’art du ballet. Maintes fois dansée depuis sa création, Symphonie pour un homme seul fascine et bouleverse encore le public.

Du vendredi 17 au dimanche 19 septembre 2021

Réservation : +41 21 315 40 20