Musée cantonal des beaux-arts, Lausanne
Lausanne : « Reliques et Monuments »

Œuvres de Christian Boltanski

Article mis en ligne le 1er septembre 2021
dernière modification le 29 septembre 2021

En 1993, le Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne avait organisé une exposition de Christian Boltanski (*1944, Paris) intitulée Les Suisses morts, à la suite de laquelle le Musée a acquis plusieurs œuvres de l’artiste français. Des donations et prêts à long terme s’y sont ajoutés par la suite. Il en résulte un beau choix d’œuvres de la période 1985 – 1996 dont le thème central est « le culte aux morts, aux vivants et aux morts à venir » justifiant amplement une présentation dans l’Espace Focus.

Cette exposition intègre également des livres d’artiste qui occupent, à côté de ses grandes installations et en partie liées à celles-ci, une place importante dans l’œuvre de Boltanski.

À partir de 1984, l’artiste crée ses premiers Monuments. Il s’approprie les modèles traditionnels, mais contrairement au monument classique (pyramide, mastaba, autel, stèle funéraire, etc.) qui célèbre un pharaon, un roi ou un poète, ou au reliquaire qui renferme des restes d’un saint particulier, les monuments de Boltanski sont dédiés à des anonymes, souvent à des enfants, et possèdent de ce fait un fort pouvoir d’identification. Celui-ci est accentué par le procédé d’agrandissement des photographies qui rend les portraits flous, qui les dé-singularise en nous rappelant, d’une part, l’enfant mort dans chacun d’entre nous, et, d’autre part, les grandes tragédies de l’humanité, sans se référer explicitement à l’une d’elles.

Le dispositif d’exposition tel que pratiqué par Boltanski dans les Monuments et les Reliquaires“participe de cette volonté d’universalisation en essayant d’échapper au contexte de l’art contemporain et à son espace d’exposition iconique qu’est le cube blanc.

Jusqu’au 26 septembre 2021