Paris, Rendez-vous musicaux SM 203
Article mis en ligne le avril 2008
dernière modification le 22 avril 2008

par François LESUEUR

Le Palais Garnier affiche à partir du 10 avril, Il prigioniero, opéra en un prologue et un acte de Luigi Dallapiccola composé en 1950. Cette nouvelle production sera réalisée par Lluis Pasqual et dirigée par Hans Zender, avec dans le rôle de La Mère, Rosalind Plowright, celui du prisonnier, Evgeny Nikitin et du Grand Inquisiteur, Chris Merritt ; dernière représentation le 6 mai.
Reprise du Barbier de Séville de Rossini, conçu par Colline Serreau à la Bastille du 18 avril au 29 mai, avec la distribution suivante : Almaviva, Shawn Mathey, Rosina, Maria Bayo, George Petean, Figaro, Basilio, Samuel Ramey ou Mikhail Petrenko et Bartolo, John Del Carlo, le tout placé sous la baguette de Marc Piollet.
Danse au Châtelet pendant tout ce mois d’avril avec la présence des Ballets de Lorraine, des Ballets d’Europe, des Ballets d’Hambourg et de l’Aterballetto.
Au Théâtre des Champs-Elysées, place à Haendel avec le 4 avril une exécution concertante de Tolomeo, re d’Egitto par Alan Curtis et Il Complesso barocco, avec Ann Hallenberg, Anna Bonitatibus, Karina Gauvin, Vito Priante et Romina Basso. La veille, l’Orchestre National de France aura joué un concert Respighi et Rossini avec en solistes Alexandra Pendatchanska, Sophie Koch et Matthew Polenzani, dirigé par Jesus Lopez-Cobos. Le 24, le National de France en compagnie de la soprano Amel Brahim Djelloul interpréteront Dutilleux et Tchaïkovski, dirigé par Kurt Masur.

The Rake’s Progress, avec Toby Spence (Tom Rakewell)
Crédit : F. Ferville / Opéra national de Paris

L’Opéra-Comique présente du 28 avril au 5 mai Roméo et Juliette, opéra en 9 numéros de Pascal Dusapin, par Alain Altinoglu, dans une mise en scène de Ludovic Lagarde, avec Jean-Sébastien Bou et Marc Bouillon (Roméo) et Karen Vour’ch (Juliette), avec un quatuor vocal, le choeur Accentus et l’Orchestre de Paris. En parallèle sera donné le spectacle musical Momo de Pascal Dusapin, mis en scène par André Wilms, du 7 au 12 avril.
Du côté de la Salle Pleyel, nombreux concerts dès le 1er avril avec Petra Lang et Marek Janovski dans un programme Wagner et l’Orchestre symphonique de la Radio de Berlin. Rossini à l’honneur le 13, avec la rare Elisabetta Regina d’Inghilterra interprétée par Anna-Caterina Antonacci, Anna-Maria dell’Oste et Antonio Siragusa placés sous la direction de Julian Reynolds à la tête de l’Orchestre symphonique de la Monnaie. Le 20, le National d’Ile-de-France dirigé par Yoel Levi jouera Mahler avec la mezzo Ekaterina Semenchuk, tandis que le Budapest Festival Orchestra, Ivan Fischer et la soprano Miah Persson donneront le 26 des oeuvres de Strauss et Mahler.
Salle Gaveau, récital Haendel par Roberta Invernizzi et l’ensemble La Risonanza le 7. Véronique Gens et Jean-Paul Fouchécourt chanteront Offenbach, Hahn, Gounod et Fauré le 10, accompagnés par Suzanne Manoff.
A noter, quelques concerts programmés à La Cité de la musique : Schumann et Kurtag le 1er avec la soprano Vassiliva et le pianiste Aimard, puis le 2, concert Ives, Kurtag, Benjamin, Fujikura et Messiaen par Aimard, Lixenberg (mezzo) l’Intercontemporain placé sous la baguette de Mälkki. Le 8, concert Figuerras, La Capella Reial de Catalunya et Savall. Le 10, concert Gaëlle le Roi et l’Ensemble Pulcinella, suivi le 18 par un programme Dusapin et Fauré avec Le Roi et Jarnot, le Choeur Accentus et le National de France dirigés par Equilbey. Le 19, place aux Folies Françoises dirigées par Schneebelli, avec Einhorn et Crossley-Mercer (Buxtehude). Enfin le 29, Léger, Auvity, d’Oustrac et Les Paladins placés sous la direction de Jérôme Corréas interpréteront des pages de Marais, Purcell et Grétry.

Vu et entendu : Sur la scène de l’Opéra Garnier, impressionnante prise de rôle pour le ténor Toby Spence, mémorable Tom Rakewell dans le spectacle signé Olivier Py (3 mars).

Ailleurs en France : A Nancy, reprise du Barbier de Séville de Rossini, du 29 avril au 8 mai, dans la production signée François de Carpentries, dirigée par Paolo Olmi.

François Lesueur