Galerie Sonia Zannettacci, Genève
Genève : Jacques Villéglé

La Galerie Sonia Zannettacci expose une série de travaux récemment commandés à l’artiste par la galeriste sur le thème de Genève.

Article mis en ligne le avril 2008
dernière modification le 24 avril 2008

par Françoise-Hélène BROU

Jacques Villeglé (Jaques de la Villeglé) fait partie des membres fondateurs du Nouveau Réalisme, crée en 1960 sur l’initiative de Pierre Restany et Yves Klein. La nouvelle perception du réel préconisée par les membres du mouvement donne à l’objet un rôle de premier plan. Villeglé s’intéresse aux objets-affiches du milieu urbain, il entreprend de récupérer ce matériau et devient « Collecteur d’affiches lacérées ».

On appellera d’ailleurs assez vite les artistes travaillant ce support, notamment Raymond Hains ou Mimmo Rotella, les « Affichistes ».

Contemporain du Pop Art américain, dont il est souvent présenté comme la version française, le Nouveau réalisme incarne l’avant-garde des années 1960 et s’impose aussi comme une anticipation des démarches conceptuelles des années soixante-dix. Proches également des idées lettristes, les travaux de Villeglé proposent d’utiliser le langage comme matériau brut. Aussi l’affiche, support privilégié des icônes de la société de consommation, offre-t-elle un espace hautement signifiant à cette « guérilla des signes » voulue et entreprise par l’artiste.

En parallèle à ces expérimentations d’appropriation et de détournement affichistes, Villeglé travaille dès 1969 à un alphabet « socio-politique » obtenu en relevant toutes sortes de « traces de civilisation », tels que : symboles, signes, idéogrammes, graffitis, anonymement déposés sur les murs ou ailleurs dans la rue. Cette activité débouche sur une production plastique originale lui servant à composer des phrases et textes peuplés de signes perturbateurs et insolites formant un code spécifique mais qui reste lisible. La diversité des supports, médium couleurs et cadrages vient enrichir une rhétorique iconographique où les jeux de mots, contrepèterie, calembours et autres aphorismes interpellent l’attention du spectateur-lecteur.

Les oeuvres exposées à la Galerie Sonia Zannettacci rassemblent une série de travaux récemment commandés à l’artiste par la galeriste sur le thème de Genève. Jacques Villeglé s’est donc plongé dans notre univers urbain, dans nos mémoires de Genevois, convoquant la présence de personnalités, du passé comme du présent, qui ont pu faire sa renommée, par exemple Calvin, Michel Servet,Talleyrand, Simone de Beauvoir ou Jean-Luc Godard. Il en résulte une petite histoire illustrée de mots colorés, pointus et acérés comme les flèches d’une satire visant les mœurs, les vices et vertus d’une société encore marquée par son histoire calviniste.

Françoise-Hélène Brou

Galerie Sonia Zannettacci, jusqu’au 12 avril 2008.
Tél. 41-22 311 9975. www.zannettacci.com