Saison des concerts-sérénade
Genève, Musiques en été : Quatuor Ysaÿe

Le public genevois accueille en août le Quatuor Ysaÿe, accompagné par Isabel Charisius, alto, dans le cadre des Musiques en été.

Article mis en ligne le juillet 2008
dernière modification le 6 août 2008

par Pierre JAQUET

Le 7 août 2008, le public genevois est convié à applaudir une formation
qui allie tradition et modernité.

En 1984, alors que ses membres sont encore étudiants au Conservatoire de Paris, est fondé un nouveau quatuor. Il s’inspire du nom d’Eugène Ysaÿe (1858-1931) violoniste, quartettiste et compositeur dont le lustre musical sur son époque continue d’influencer les générations d’aujourd’hui.

Portrait
Dès sa création, le Quatuor Ysaÿe a la chance de travailler avec Walter Levin (Quatuor LaSalle) et le Quatuor Amadeus à Cologne. En 1988, il accède à la renommée internationale en remportant le Premier Prix du Concours de Quatuor à Cordes d’Evian, distinction décernée pour la première fois à une formation française. La carrière de l’ensemble est désormais tracée.
Au cours de ses vingt-quatre ans d’existence, la formation a changé plusieurs fois de membres : Dans sa configuration actuelle, le Quatuor Ysaÿe est constitué de Guillaume Sutre (premier violon), Luc-Marie Aguera (second violon), Miguel Da Silva (alto), Yovan Markovitch, violoncelle (remplaçant depuis peu François Salque).
Manifestant un intérêt pour l’achèvement et la cohérence, ces musiciens ont proposé des intégrales en concert des quatuors de Beethoven. En septembre 2006, ils ont interprété l’intégrale des 69 quatuors à cordes de Haydn au festival de Besançon. Ces titres et ces noms apparaissent dans la discographie à côté de ceux de Mozart, Mendelsohn ou Debussy.

Quatuor Ysaÿe
© Gérard Rondeau

La démarche de ces artistes n’est pas uniquement historicisante : Ayant à cœur de jouer et de faire découvrir la musique d’aujourd’hui, le Quatuor Ysaÿe a suscité la création d’œuvres d’André Boucourechliev (grand Prix de l’Académie Charles Cros pour une intégrale de ce compositeur franco-bulgare), Pascal Dusapin, Franck Krawczyk, Eric Tanguy, et Thierry Escaich.
En avril 2006, le Quatuor Ysaÿe a créé le quintette avec clarinette du compositeur autrichien Friedrich Cerha dans le cadre de la rétrospective qui lui a été consacrée au Konzerthaus de Vienne.
Dès 1993, le Quatuor Ysaÿe fonde, au sein du Conservatoire Supérieur de Paris, une classe consacrée spécialement à l’enseignement du quatuor à cordes. Lors de ses différentes tournées, ses membres ont aussi donné des masterclasses dans le monde entier.

Des horizons musicaux
Où réside la clef du succès ? Luc-Marie Aguera a expliqué à de nombreuses reprises « que la réussite artistique d’un quatuor réside aussi dans la capacité de ses musiciens à gérer les relations humaines. » Pour le second violon, il n’y a pas de procédés ni même de méthode pour réussir une vie en commun. Il s’agit avant tout de partager certaines valeurs. « Dans un quatuor à cordes, c’est-à-dire un "instrument à 16 cordes", chacun sait qu’il ne vit que par les autres et qu’il n’y a d’autre solution que celle de grandir ensemble. » On pourrait résumer cette idée par une formule souvent utilisée par l’artiste : «  Un musicien, et particulièrement un quartettiste, ne peut pas tricher. »
Pour le violoncelliste Yovan Markovitch, le Quatuor Ysaÿe ne s’inscrit pas dans telle ou telle tradition : « chaque quatuor se doit de s’approprier la musique de manière personnelle, de chercher sa propre vérité. » Il reconnaît que sa conception, tout comme celle de ses collègues, s’est forgée sous l’influence de multiples facteurs tant musicaux qu’extramusicaux. « Pour ma part, j’ai découvert le quatuor en écoutant avec émerveillement et stupéfaction le Quatorzième Quatuor de Beethoven. »

Pierre Jaquet

Site internet : http://www.ysayerecords.com
C’est à cette adresse que l’on trouve les disques produits par les musiciens eux-mêmes qui ont fondé leur propre label.
60e SAISON DE CONCERTS-SERENADE
Cour de l’Hôtel de ville de Genève. Jeudi 2 août 20h30
Isabel Charisius, alto & Quatuor Ysaÿe
Franz J. Haydn : Quatuor à cordes en do majeur op. 54 n° 2
Karol Szymanowski : Quatuor à cordes n° 2 op. 56
W. A. Mozart : Quintette à cordes en sol mineur K. 516